Laissez nous un message

Médaille Militaire Bronze Argenté


DEMO00MEMIL

894 Produits

La médaille honore les actes de courage, les blessures et aussi les années de bons et loyaux services des hommes de troupe et des sous-officiers.

Elle existe en bronze doré, bronze argenté ou bronze.

Le revers de la médaille porte au centre du médaillon d'or, entouré d'un cercle bleu, la devise : Valeur et Discipline.

Plus de détails

Livraison gratuite...

La livraison est offerte pour toutes commande de plus de 100.00 €

avec Livraison offerte - Zone(s) France uniquement (+infos)

20,50 €

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

La Médaille Militaire est instaurée par Louis Napoléon, Prince-Président, le 22 janvier 1852. Il souhaite alors d'honorer les actes de courage, les blessures et aussi les années de bons et loyaux services des hommes de troupe et des sous-officiers. La Médaille Militaire est également accordée aux généraux ayant commandé en chef devant l'ennemi. On l’appelle aussi la Médaille des braves ou bijou de la nation.

DATE EXACTE

Le 22 janvier 1852, la Médaille Militaire est créée.

CONDITION D’OBTENTION

La Médaille militaire est destinée à récompenser les militaires et assimilés non-officiers. Elle peut être attribuée à :

- Ceux qui comptent huit années de services militaires

- Ceux qui ont été cités à l’ordre de l’armée, quelle que soit leur ancienneté de service

- Ceux qui ont reçu une ou plusieurs blessures en combattant devant l’ennemi ou en service commandé

- Ceux qui se sont signalés par un acte de courage et de dévouement méritant une récompense

La circulaire n° 6100/DEF/CAB/SDBC/DECO/A du 15 avril 2013 a fixé les conditions de proposition ( contingent 2014 ) pour le personnel de l’armée active.

Est proposable le personnel non-officier :

  – Sous-officiers et officiers mariniers : 20 ans de services militaires effectifs, + 2 ans de bonifications ;

  – Officiers mariniers sous-mariniers et personnels navigants ( sans distinction de grade ) : 15 ans de services militaires effectifs, + 7 ans de bonifications ;

  – Militaires du rang : 22 ans de services militaires effectifs, + 3 ans de bonifications.

Est également proposable le personnel non-officier réunissant les conditions suivantes :

  – ayant obtenu une citation avec croix ou médaille de la gendarmerie nationale (MG) à l'ordre de l'armée, quelle que soit son ancienneté de services ;

  – ayant obtenu une citation avec croix ou MG à un ordre inférieur à celui de l'armée + 8 ans de temps de services ;

 –  ayant reçu une ou plusieurs blessures de guerre homologuées, quelle que soit son ancienneté de services ;

  – ayant reçu une ou plusieurs blessures en service commandé (dans un contexte justifiant l'obtention de la Médaille militaire et sous réserve que la responsabilité de l'intéressé ne soit pas engagée. Ces propositions seront accompagnées d'un rapport particulier faisant ressortir les circonstances dans lesquelles les blessures ont été contractées), quelle que soit son ancienneté de services ;

  – s'étant signalé par un acte de courage ou de dévouement méritant récompense, quelle que soit son ancienneté de services.

La circulaire n° 6200/DEF/CAB/SDBC/DECO/B du 15 avril 2013 a fixé les conditions de proposition (contingent 2014), du personnel non-officier n’appartenant pas à l’armée active.
Est proposable à titre normal : le personnel militaire non-officier titulaire d'une citation individuelle avec croix attribuée suite à une action d'éclat, ou ayant reçu une blessure de guerre.

Pourront être proposés à titre exceptionnel, en nombre limité : 

  – les personnels militaires non-officiers retraités de l’armée active du grade d’adjudant au moins ou équivalent et les maréchaux des logis-chefs de gendarmerie, totalisant un minimum de 29 ans de services militaires actifs ;

  – les personnels militaires non-officiers ayant reçu une ou plusieurs blessures en service commandé entraînant un taux d’invalidité d’au moins 65 % ;

  – les candidats nommés ou promus dans l'Ordre national du Mérite, à titre civil, dans la mesure où leurs titres et services méritent une nouvelle récompense.

HISTOIRE

La médaille militaire a été, depuis sa création, la récompense des campagnes du Second Empire à nos jours. Elle réunit sous sa devise : « Valeur et Discipline », les soldats les plus anonymes aux héros les plus populaires tels Georges Guynemer ou Jean Moulin.

Dans la nuit du 1er au 2 décembre 1851, dans un coup d’Etat, Louis-Napoléon, président de la Deuxième République, restaure l’Empire et prend les pleins pouvoirs pour une durée de dix ans.

Le 22 janvier 1852, il institue la Médaille Militaire. Elle est destinée aux non-officiers qui sont désormais privés de Légion d'Honneur (hors cas très exceptionnels). C'est sa propre effigie avec son prénom « Louis-Napoléon » qu'il utilise sur l'avers de la médaille.

Cette décoration vient en substitution de l'Ordre de la Couronne de fer d'Italie, instituée par son oncle Napoléon Ier. La médaille militaire reprend, conformément à la tradition française, les couleurs du ruban et la dominante argent de la décoration qu'elle remplace.

En créant la médaille militaire, le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte entendait récompenser les mérites des meilleurs soldats et sous-officiers.

Le 22 mars 1852, face au carrousel du Louvre, il s'adresse ainsi aux 48 premiers récipiendaires qui s'étaient distingués au cours des campagnes d'Algérie :

« […] Soldats, combien de fois ai-je regretté de voir des soldats et des sous-officiers rentrer dans leurs foyers sans récompense, quoique par la durée de leurs services, par des blessures, par des actions dignes d’éloges, ils eussent mérité un témoignage de satisfaction de la patrie ! […] C'est pour le leur accorder que j'ai institué cette médaille […]. Elle assurera 100 francs de rente viagère ; c'est peu, certainement ; mais ce qui est beaucoup, c'est le ruban que vous porterez sur la poitrine et qui dira à vos camarades, à vos familles, à vos concitoyens que celui qui la porte est un brave. »

EVENEMENT

Le 14 janvier 1852, Louis Napoléon, Prince-Président, promulgue une nouvelle constitution, lui donnant l'ensemble des pouvoirs pour une durée de dix ans. Huit jours après, par décret daté du 22 janvier, il institue la Médaille Militaire. Elle est destinée aux non-officiers qui sont désormais privés de Légion d'Honneur (hors cas très exceptionnels). Avec cette démarche, Louis Napoléon Bonaparte s’assure le soutien des officiers, dont nombre n'acceptent pas de devoir partager cette distinction avec la troupe. Ce soutien lui permet alors réussir son coup d’Etat.

PERSONNAGE

La Médaille Militaire a été créée par Louis Napoléon, Prince-Président, le 22 janvier 1852.

DECRET

le décret du 22 janvier 1852.

  • Type Ordonnance
  • Poids 20 Grammes
  • Diamètre 28 mm
  • Matière Alliage Métallique Bronze
  • Ruban Le ruban est de couleur jaune orangé avec un liseré vert de 6 mm.
  • Face La Face de la Médaille se compose de l’effigie de la République couronnée. Elle est entourée par la légende République Française en lettres dorées sur fond d’émail bleu.
  • Revers Le revers de la médaille porte l’inscription valeur et discipline. Il est entouré par une fine auréole émaillée de bleu.

Soyez le premier à donner votre avis !

30 autres produits dans la même catégorie

Nos clients ont également acheté