Laissez nous un message

Produit sur commande, merci de nous contacter

Médaille Déporté Résistance Bronze


DEMO00DPRES

La médaille honore les déportés civils pour faits de résistances pendant la Seconde Guerre Mondiale.

La médaille se décline en Ordonnance et Réduction.

Elle existe en bronze. 

Sur le revers se trouve deux mains liées par une chaîne devant un foyer de feu.

Plus de détails

Livraison gratuite...

La livraison est offerte pour toutes commande de plus de 100.00 €

avec Livraison offerte - Zone(s) France uniquement (+infos)

45,00 €

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

La Médaille de la Déportation pour Faits de Résistance est destinée à témoigner de la reconnaissance de la France à l’égard des martyrs qui ont contribué à sauver la patrie de la barbarie durant la guerre 1939-1945.

La Loi produit également ses effets pour les Résistants de la guerre 1914-1918 et pour les anciens prisonniers du Vietminh entre 1946 et 1958. 

CONDITION D’OBTENTION

Les bénéficiaires sont les déportés-résistants de la Seconde Guerre mondiale. Son attribution est étendue le 6 janvier 1955, aux déportés et aux internés de la Première Guerre mondiale. C'est ainsi qu'il est possible de rajouter une barrette sur le ruban précisant la qualité du bénéficiaire et le conflit. Cependant, cette décoration vise surtout à rendre hommage aux déportés-résistants de la Seconde Guerre mondiale.

Ses conditions d’attribution sont fixées par l’article 378 du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre.

En 1948, le gouvernement français crée le statut définitif des déportés et internés résistants par la loi no 48-1251 du 6 août 1948. Le dispositif est complété par l’article 19 de la loi n°86-76 du 17 janvier 1986. L’article 272 du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre3 fixe les conditions dans lesquelles est attribué le titre de déporté résistant :

« Le titre de déporté résistant est attribué à toute personne qui, pour acte qualifié de résistance à l'ennemi, a été ;

1° Soit transférée par l'ennemi hors du territoire national, puis incarcérée ou internée dans une prison ou un camp de concentration ;

2° Soit incarcérée ou internée par l'ennemi dans les camps et prisons du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle ;

3° Soit incarcérée ou internée par l'ennemi dans tous autres territoires exclusivement administrés par lui, notamment en Indochine, et sous réserve que ladite incarcération ou ledit internement réponde aux conditions qui sont fixées aux articles R. 286 à R. 297 ;

4° Soit emmenée par l'ennemi dans un convoi de déportés, vers une prison ou un camp de concentration visés aux 1°, 2° et 3° du présent article, puis, au cours de ce trajet, est décédée ou s'est évadée. »

En effet, conformément à l’article 9 de la loi n°48-1251 du 6 août 1948, « La Légion d’honneur ou la médaille militaire, ainsi que la Croix de guerre et la Médaille de la Résistance, seront attribuées d’office, à titre posthume, aux déportés résistants disparus et aux internés résistants fusillés ou morts des suites de mauvais traitements ».

HISTOIRE

Le gouvernement français crée cette distinction en même temps que la loi concernant les définitions précises de déporté résistant et d'interné résistant :

- déporté résistant : transfert hors du territoire national pour faits qualifiés de résistance et incarcération en prison ou camp de concentration

 DATE EXACTE

La médaille Déporté Résistance est instaurée le 6 Août 1948.

EVENEMENT

Le terme de déporté résistant se rapporte aux résistants à l'occupation durant la Seconde Guerre mondiale qui, en raison de leurs actes, ont été déportés ou emprisonnés hors du territoire français ou dans des territoires français mais exclusivement administrés par l'ennemi.

En novembre 2005, le Centre européen du résistant déporté s'ouvre sur le site de l'ancien camp de concentration de Natzwiller-Struthof, en Alsace, célébrant le soixantième anniversaire de la libération du camp.

DECRET

Le décret du 6 Août 1948

  • Type Ordonnance
  • Année de Sortie 6 Août 1948
  • Matière Bronze
  • Ruban Le ruban est composé de sept bandes blanches et bleues, verticales pour les déportés.
  • Face La face comporte deux mains liées par une chaîne devant un foyer de feu.
  • Revers La face comporte deux mains liées par une chaîne devant un foyer de feu.

Soyez le premier à donner votre avis !

30 autres produits dans la même catégorie